Loading
 
  "Avec une joie extrême,
nous annonçons maintenant que
des Mashriqu’l- Adhkárs nationaux vont être érigés
dans deux pays :
la République démocratique du Congo et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Dans ces pays, les critères que nous avons établis
sont manifestement remplis,
et la réponse de leurs peuples aux possibilités créées
par la série actuelle de Plans
est absolument remarquable.
 
(Maison universelle de justice)
 
Le Mashriqu’l-Adhkár (Lire: Mashrikul-Azkar = orient de l'adoration de Dieu), est le nom que les baha'is donnent à leur temple. Ce nom ne se réfère pas uniquement à un bâtiment où les gens doivent se rencontrer pour prier; mais il désigne aussi bien une réunion d'amis baha'is à l'aube pour prier, une institution complète avec ses divers bâtiments et institutions ou le bâtiment central de cette institution, appelé "maison d'adoration" ou temple.
 

Le Mashriqu’l-Adhkár est la matérialisation de l'union entre "deux aspects essentiels, inséparables de la vie baha'ie: l'adoration et le service". Il reflète la cohérence qui existe entre l’essor spirituel et le développement matériel de la société.
 

L'adoration est représentée par la vie dévotionnelle que mène chaque baha'i à travers différentes rencontres auxquelles il prend part pour prier, lire les écrits saints, étudier les enseignements divins et en partager la compréhension avec ses semblables tandis que le service est représenté par les différentes capacité que ces activités développent en lui ainsi que les différentes opportunités qu'elles lui offrent pour encourager, dans le milieu où il vit, l'émergence d'une culture de construction communautaire qui favorise le développement à la base.
 
 
 
 


 

 

La République Démocratique du Congo est l'un des deux premiers pays au monde à bénéficier d'un Mashriqu’l-Adhkár national. Ceci est un privilège particulier non seulement pour les baha'is de ce pays mais aussi pour toute la population congolaise quels que soient leur tribu, leur langue ou leur croyance religieuse. Le Gardien de la Foi Baha'ie, Shoghi Effendi dit "La maison d'adoration et ses dépendances procurent le soulagement à celui qui souffre, la subsistance au pauvre, l'abri au voyageur, la consolation à l'affligé et l'éducation à l'ignorant".

 

C'est pour cette raison que la communauté baha'ie de la R.D.Congo a accueilli cette nouvelle avec une joie incommensurable et une infinie gratitude envers la Maison universelle de justice, notre Institution Suprême.
 

Pour se préparer à recevoir cet Edifice Sacré qui sera érigé au milieu d'eux, les baha'is éveillent leur conscience et sensibilisent leurs compatriotes en cultivant une profonde compréhension de la signification, le but et l'importance de la Maison d'adoration,ils développent aussi un sens de responsabilité et un esprit d'appropriation de ce dont précieux de la providence divine pour le peuple congolais dans son ensemble.
 

Le Mashriqu’l-Adhkár est considéré comme faisant partie intégrante du processus de construction communautaire dans notre pays, comme une composante essentielle d'un ensemble cohérent axé sur l'adoration et le service.
 

footer